Téléchargez Carimmat !

Cliquez sur l’icĂ´ne ci-dessous afin de tĂ©lĂ©charger l’application.

s f

Suivez-nous

L’histoire des sites et applications de rencontre 🤝

sites et applications de rencontre

L’histoire des sites et applications de rencontre 🤝

Les prémices des sites de rencontre par la sociologie des pratiques

Les services de rencontres trouvent leur origine lointaine au XIXème siècle. D’abord celle de l’impression industrielle qui fait l’essor de la « petite annonce », ensuite les technologies informatiques qui donnent lieu aux premières plateformes de rencontres des deux côtés de l’Atlantique, et enfin Internet et ses applications mobiles auxquels on doit les services que l’on connaît aujourd’hui. 

L’industrialisation et l’urbanisation de la deuxième moitiĂ© du XIXème siècle conduisent les jeunes Ă  s’éloigner de leur milieu d’origine. Ils se coupent de plus en plus de leur cercle familial et du voisinage. Ces cercles de proches leur permettait habituellement de trouver leur conjoint(e). Cette indĂ©pendance accrue vis-Ă -vis de la famille se double d’une plus grande libertĂ© dans le choix conjugal. Ainsi, les jeunes s’émancipent progressivement de leurs parents pour s’autoriser de choisir eux-mĂŞmes leur futur conjoint(e). Ainsi, les futurs partenaires ne sont plus prĂ©sentĂ©s l’un Ă  l’autre mais se rencontrent dans la vie quotidienne. 

Dans les annĂ©es 80, ces rencontres se font par le fruit du hasard, contrairement Ă  avant oĂą tout Ă©tait contrĂ´lĂ©. Cela instaure un grand changement car les personnes se rencontraient davantage sur leur lieu de travail, dans leurs Ă©tudes, etc. Après diffĂ©rentes Ă©tapes de l’histoire permettant le dĂ©veloppement d’un nouveau rapport Ă  l’amour, en passant par du courtage matrimonial au XIXème siècle puis au minitel et au tĂ©lĂ©phone rose au XXème, les sites de rencontre se dĂ©veloppent enfin. 

 

L’arrivée du numérique

Internet se démocratise dans les années 1980 aux Etats-Unis; les sites de rencontres font partie des premières plateformes interactives à arriver sur le web, avant même les réseaux sociaux dont le 1er n’apparaît qu’en 1997. 

L’un des premiers sites de rencontre connu Ă  ce jour apparait aux USA; c’est Match.com. Des sites du mĂŞme type se diffusent progressivement en AmĂ©rique du Nord et en Europe. Le numĂ©rique arrive donc quasiment en mĂŞme temps en France.  

Les premiers sites de rencontres en français naissent dès la fin des annĂ©es 1990. On retrouve par exemple Netclub.fr (1997) ou encore Amoureux.com (1998). Toutefois, l’accès Ă  Internet est encore très rĂ©duit en France Ă  cette Ă©poque. Longtemps tabous en France, ils connaissent un succès fou Ă  partir des annĂ©es 2000 d’après Margaux DĂ©age. PortĂ©s par la diffusion extraordinaire des pratiques numĂ©riques, ces sites de rencontre deviennent populaires et se multiplient rapidement. 

En France comme à l’étranger, de nombreux sites sont lancés au cours des années 2000, portés par les nouveaux entrepreneurs du Web comme Marc Simoncini. Ce dernier est considéré comme le pionnier de l’Internet français et lance notamment Meetic en 2002. 

2008 est une année phare pour ces sites car on recense plus de 1 045 sites de rencontres destinés à un public français. Néanmoins, plus d’un tiers d’entre eux ne parviennent à survivre sur le web, notamment à cause d’une forte concurrence toujours présente aujourd’hui. Ainsi, les services de rencontre se démocratisent petit à petit et la technologie permet d’apporter une déclinaison mobile à ce phénomène autour des années 2010. Naissent alors les applications de rencontre. Le premier service à gagner en visibilité n’est autre que l’application Grindr (2009), pour des rencontres homosexuelles.

 

Leur démocratisation progressive

L’apparition des applications de rencontre révolutionnent ce marché, car les mobiles permettent d’ajouter des fonctionnalités comme la géolocalisation. Parmi les services l’utilisant, nous retrouvons Tinder (2012) et Happn (2014). 

En 2013-2014, un tiers des personnes célibataires et séparées fréquentaient des sites spécialisés, ce qui montre l’impact des services de rencontre et la démocratisation de la recherche de l’amour. 

Par ailleurs, l’usage de ces derniers est devenu banal. Il est aujourd’hui « normal » de rencontrer son partenaire en ligne, comme sur son lieu de travail, dans le cadre d’une activitĂ© de loisirs ou encore via les parents ou ses amis. Ensuite, sans se substituer aux anciens moyens de discussion  (face-Ă -face, tĂ©lĂ©phone fixe), ces services de rencontre Ă©tendent les possibilitĂ©s de mise en relation. Ă€ cĂ´tĂ© des supports habituels (sorties, invitations, entraide…), les internautes discutent, partagent des centres d’intĂ©rĂŞt, Ă©changent des photos, et crĂ©ent des relations particulières entre eux.

VoilĂ  l’histoire des sites et applications de dating.

 

DĂ©couvrez aussi : Les raisons d’une rupture